Les 4 styles éducatifs.

La très grande majorité des parents souhaite le meilleur pour leurs enfants et ils les éduquent de la manière qui leur semble la plus adéquate. Le style éducatif que nous utilisons peut avoir un effet positif comme un effet dévastateur sur le développement des enfants et notre « stratégie » disciplinaire va influencer le type de relations que nous entretenons avec nos enfants.

Le style éducatif parental exerce une grande influence sur l’humeur, le comportement et le bien-être de l’enfant tant dans le présent que dans le futur.

Il existe quatre styles éducatifs. Chaque style éducatif a différentes caractéristiques

1. Le style autoritaire

Le style autoritaire se base sur une discipline sévère. Les parents établissent les règles et espèrent que les enfants les suivent sans exception. Ces règles sont en général strictes et donnent à la famille une ambiance militaire. Les parents contrôlent leurs enfants, leur offrent peu de soutien affectif et sont enclins aux punitions et menaces. Si l’enfant n’obéit pas aux règles, il sera puni sévèrement sans que ne soit entendue son explication. Bien que les enfants suivent la majeure partie du temps les règles établies, ils ont pour habitude de développer des problèmes d’estime de soi, leurs parents ne prenant jamais en compte leurs besoins, sentiments et émotions. Ils peuvent aussi devenir des enfants hostiles et agressifs qui ne savent pas prendre de bonnes décisions et résoudre leurs problèmes de manière autonome. Différentes études suggèrent que ces enfants peuvent avoir un bon rendement scolaire mais courent le risque de développer de pauvres habiletés sociales

2. Le style permissif

Le style permissif peut apparaître comme une bonne manière d’éduquer son enfant, les parents pensant que s’ils l’emploient, leur enfant sera plus heureux. Cependant, sur le long terme, ce type d’éducation peut avoir des conséquences émotionnelles sérieuses. Les parents permissifs n’établissement aucun standard de comportement et sont tolérants à l’excès. Ces parents montrent peu de fermeté et ont peu de contrôle sur la situation. Les études démontrent que les enfants tendent à avoir un mauvais rendement scolaire et peuvent présenter des problèmes de comportement. Ils ne font aucun cas de l’autorité et des règles. Souvent, ils possèdent une faible estime d’eux mêmes et peuvent ressentir de la tristesse. Ils se convertissent fréquemment en des adultes capricieux et gâtés.

3. Le style démocratique

C’est sans aucun doute un des styles les plus sains. Les parents sont fermes mais apportent soutien et affection à leur enfant. Ils établissent des limites mais considèrent aussi le point de vue de l’enfant. Ces parents ont pour habitude d’expliquer les conséquences de leur conduite négative à leurs enfants plutôt que d’appliquer simplement des punitions. Ils emploient le renforcement positif pour les bons comportements et sont plus enclins à distribuer récompenses et compliments. Les enfants élevés de cette façon sont plus heureux et connaissent plus de succès. Ils sont souvent bons pour prendre des décisions, jouissent d’une bonne estime d’eux mêmes. Adultes, ils sont responsables et se sentent à l’aise quand ils expriment leurs opinions.

4. Le style négligent ou indifférent

Les parents ne sont pas impliqués dans l’éducation de leurs enfants, ne leur apportent pas de soutien et ne leur servent pas de guides. Ils ne montrent aucune affection ou discipline.

Les études montrent que ce style est extrêmement dommageable et a un impact négatif tant sur le présent que sur le futur des enfants. Les parents indifférents mettent en risque la santé émotionnelle de leurs enfants ainsi que leur estime de soi. Ils causent ainsi de sérieux dommages psychologiques dans différents domaines de leur vie future comme les relations interpersonnelles ou le monde du travail.

Article rédigé par Florence Ronco, psychologue Paris 5