La Mindfulness selon Corinne Sweet

Dans son ouvrage, «  The mindfulness journal », Corinne Sweet nous livre sa définition de la mindfulness

  • Prendre un moment pour s’arrêter.
  • Observer sa posture.
  • Avoir conscience de sa propre respiration.
  • Vous parvenez à sentir votre corps ?
  • Vous ressentez une douleur ou une tension dans un endroit du corps ?
  • Votre esprit est en ébullition ou êtes-vous calme ?
  • Vous êtes serein ou un peu tendu ?
  • Vous avez chaud ? Froid ? Ou la température est-elle idéale ?
  • Vous avez faim ou soif ?
  • Comment vous sentez-vous réellement à cette seconde ?
  • Irrité ? Heureux ? Désoeuvré ? Triste ? Tranquille ?

La mindfulness consiste à être totalement dans le présent. Il s’agit de percevoir, à cette seconde, comment vous vous sentez, ce que vous pensez et souhaitez, sans critique ou jugement.

La mindfulness vous apprend à percevoir tout ce qui se passe dans votre esprit, votre corps et autour de vous : les bruits de votre estomac, le mouvement de vos côtes, de votre mâchoire, la pluie sur la fenêtre, les nuages dans le ciel, le ronronnement du chat, les fleurs dans le jardin, le sourire d’un enfant, le son d’un train lointain, le bruit de la rue, un oiseau qui chante, le nez qui chatouille, le bourdonnement de l’ordinateur et le gout d’un carré de chocolat fondant sur la langue.

Il est question d’apprendre à concentrer son attention sur le présent. A cette exacte seconde. Milliseconde. MAINTENANT.

Il s’agit de vivre dans le moment présent. Attention, faire cela peut paraître simple. Cependant, beaucoup d’entre nous avons des difficultés à dominer ce procédé qui exige effort, motivation et une pratique régulière.

Corinne Sweet nous résume finalement en quelques phrases ce qu’est la mindfulness :

  • Etre présent
  • Une forme de se concentrer sur le présent
  • Une manière de calmer ses pensées
  • Un moyen efficace de se relaxer
  • Un moyen de libérer sa créativité
  • Une manière d’améliorer sa santé physique et émotionnelle
  • Une manière d’acquérir compassion et empathie.

Article rédigé par Florence Ronco, psychologue, Paris 5