Quelques exercices de pleine conscience

Comme je l’expliquais dans un article précédent, la pleine conscience ou mindfulness consiste à être totalement dans le présent. Il s’agit de percevoir, à cette seconde, comment vous vous sentez, ce que vous pensez et souhaitez, sans critique ou jugement.

La mindfulness vous apprend à percevoir tout ce qui se passe dans votre esprit, votre corps et autour de vous. Il est question d’apprendre à concentrer son attention sur le présent. A cette exacte seconde. Milliseconde. MAINTENANT. Il s’agit de vivre dans le moment présent.

Dans son livre, « The Mindfulness Journal », Corinne Sweet nous livre de nombreux exemples d’exercices de pleine conscience. En voici deux :

Faire une marche, facile et courte, durant la journée peut être utile pour organiser ses pensées.

Marchez à un rythme confortable et constant. Respirez régulièrement en accord avec le rythme de la marche. Balancez les bras, mais pas de manière exagérée : juste suffisamment pour relâcher vos épaules et obtenir une légère impulsion.

Percevez l’environnement autour de vous : la lumière du ciel, la forme des nuages, des arbres et des feuilles, les couleurs des portes, des voitures et des maisons. Sentez vos pieds quand ils touchent le sol et sentez le poids de vos bras quand ils se balancent le long du corps. Percevez l’équilibre de votre colonne vertébrale et maintenez votre tête droite pendant que vous marchez.

Maintenez votre attention sur ce que vous voyez, sur les odeurs que vous sentez et sur ce que vous entendez. Prenez conscience de tout votre corps en train de marcher. Restez présent.

Dans les transports en commun

Retards, odeurs, le corps des autres passagers écrasant le votre, le bruit des appareils électroniques, la musique. Tout cela peut être trop.

Eteignez votre téléphone portable et laissez votre livre de côté. Regardez autour de vous et découvrez une vue, un paysage ou les lumières clignotantes de l’intérieur d’un tunnel. Respirez à fond et expirez.

Fermez les yeux. Déplacez votre attention sur le rythme du train et le son des portes qui s’ouvrent et se referment. Quand les personnes bougent, laissez votre corps souple. Créez votre espace intérieur et concentrez-vous sur votre respiration.

Ouvrez les yeux. Dirigez votre regard vers l’extérieur mais sans vous concentrer sur rien. Prenez conscience des sons extérieurs et restez présent. A votre arrêt, fondez-vous dans la foule et descendez.