Les signes de la maladie d’Alzheimer

Plusieurs signes peuvent avertir des possibilités d’une maladie d’Alzheimer ou d’un autre type de démence. Chaque individu peut montrer un ou plusieurs de ces signes à des degrés différents. Si vous notez ces symptômes chez vous ou l’un de vos proches, il est temps de consulter.

  • Des difficultés pour planifier ou résoudre des problèmes : certaines personnes peuvent connaître des changements dans leur manière d’établir et suivre un plan d’action ou bien de travailler avec des chiffres. Elles peuvent avoir des difficultés à suivre une recette pourtant connue ou bien faire leurs comptes. Elles peuvent avoir des problèmes pour se concentrer et mettre beaucoup plus de temps qu’antérieurement à faire certaines choses.

A ne pas confondre avec de simples erreurs de soustractions ou d’additions !

  • Oublis qui rendent difficile la vie quotidienne : un des symptômes les plus communs de la maladie d’Alzheimer, et ce plus spécifiquement durant les premières étapes du développement de la maladie est l’oubli d’une information acquise récemment. Sont aussi oubliés des dates ou des évènements importants ; la même information est demandée de manière répétitive ; la personne devient dépendante de pense-bêtes ou d’autres personnes pour faire des choses qu’elle faisait seule auparavant.

A ne pas confondre avec des oublis quelquefois de noms ou de rendez-vous dont on se souviendra par la suite.

  • Difficultés à effectuer les tâches quotidiennes et habituelles à la maison, au travail ou durant son temps libre. Les personnes peuvent connaître des difficultés pour se rendre dans un lieu connu ou se rappeler des règles d’un jeu très connu.

A ne pas confondre avec des besoins d’aide pour utiliser le nouveau micro-ondes ou enregistrer un programme de télévision.

  • Désorientation dans le temps et dans l’espace : les personnes atteintes d’Alzheimer oublient les dates et les saisons. Il est possible qu’elles oublient où elles sont et comment elles sont arrivées là.

A ne pas confondre avec une simple confusion sur le jour de la semaine.

  • Nouveaux problèmes avec l’usage de mots à l’oral ou à l’écrit. Les personnes souffrant d’Alzheimer peuvent avoir des problèmes pour suivre ou participer à une conversation. Il est possible aussi qu’elles s’arrêtent au beau milieu d’une conversation sans savoir comment la poursuivre ou répétant de nouveau ce qu’elles viennent de dire. Elles peuvent aussi rencontrer des difficultés à trouver les mots corrects ou le vocabulaire adéquat et appeler les choses par un autre nom.

A ne pas confondre avec des difficultés à trouver le mot exact en parlant.

  • Rangement d’objets dans des endroits insolites. Une personne avec Alzheimer range fréquemment les choses hors de leur endroit habituel. Elles peuvent perdre des choses et être incapables de retracer leurs faits et gestes pour les retrouver. Elles peuvent même accuser les autres de les voler.

A ne pas confondre avec le fait d’oublier ses lunettes ou la télécommande dans un endroit inhabituel.

  • Altération dans la capacité de jugement. Les personnes qui souffrent d’Alzheimer peuvent connaître une certaine altération de leur jugement et prendre des décisions inadéquates. Par exemple, il est possible qu’elles offrent d’importantes quantités d’argent à des personnes qui vendent des produits ou des services par téléphone. Elles peuvent aussi porter moins d’attention à leur aspect physique.

A ne pas confondre avec le fait de prendre une mauvaise décision de temps à autre.

  • Perte d’initiative pour prendre part au travail ou aux activités sociales. Une personne atteinte d’Alzheimer peut commencer à montrer un manque d’initiative dans son travail, ses passe-temps et ses activités sociales.

A ne pas confondre avec une certaine fatigue face aux obligations que représentent le travail ou les activités sociales.

  • Changement d’humeur ou de personnalité. Elles peuvent se sentir confuses, déprimées, ou anxieuses, même chez elles ou en compagnie de proches.

A ne pas confondre avec le surgissement d’angoisses quand la routine est interrompue.

Pour plus de détails sur la maladie, consulter le site, www.francealzheimer.org

Article rédigé par Florence Ronco, Psychologue, Paris 5.